Dartigoeyte, un landais précurseur de la république laïque (juillet-août 1793)

Convention nationale.jpg

présentée par Hubert Delpont, le 4 février 2020

Dans les registres du Conseil général des Landes, à la date de juillet 1793, figure un document insolite : une lettre du député des Landes Dartigoeyte écrite depuis Paris à son père, qui vit à Mugron.

Que fait ce document privé dans un registre de délibérations publiques? Son contenu, qui expose la manière dont le député imagine les relations futures entre la jeune République née quelques mois plus tôt et la religion, ne manquera pas d’étonner par sa modernité et pour tout dire, par son actualité.  

Restent les circonstances qui ont conduit à son insertion dans les registres du Département. Elles aussi méritent qu’on s’y arrête, dans la mesure où elles témoignent d’un débat d’une actualité, elle aussi très brûlante.

Auteur d’une thèse sur les troubles ruraux du Sud-Ouest pendant la Révolution française intitulée La victoire des Croquants - Les révoltes paysannes du Grand Sud-Ouest pendant la Révolution (1789-1799), Hubert Delpont s’est récemment attaché à réhabiliter Pierre-Arnaud Dartigoeyte, figure controversée de l’histoire des Landes pendant cette période dans « Nouvelle approche de Dartigoeyte, le Landais maudit par l’Histoire ». Il a récemment publié trois ouvrages sur l’histoire de Dax et prépare le premier tome d’une histoire de Mont-de-Marsan depuis 1790.