Découvrir les Archives

Conférences 2017

Quatre conférences ont eu lieu en 2009, vous pouvez en découvrir le thème sur cette page.

 

Francis Planté: Le Roi des pianistes et l’ermite des Landes
20 octobre 2009, de 18 h à 19 h 45
par Roseline Kassap-Riefenstahl, chercheur en musicologie.
Par sa longévité, Francis Planté connut toute l’évolution pianistique de Moscheles, ami de Beethoven, aux grands pianistes du XXe siècle tels Cortot ou Marguerite Long. Lui-même fut considéré comme l’un des plus grands pianistes de son temps, à l’égal de Liszt, de Thalberg ou d’Anton Rubinstein. Roseline Kassap-Riefenstahl, auteur d’une biographie de Francis Planté à paraître à l’automne 2009 aux éditions Lacoste-Roque, évoquera sa brillante carrière dans toute l’Europe au milieu des grands musiciens de cette époque, et expliquera ce que représenta l’aura de Planté pour toute une jeune génération de pianistes qui firent le pèlerinage de Mont-de-Marsan et Saint-Avit, avides de ses conseils. 

Audijos, de la réalité à la fiction
18 septembre 2009, de 18 h à 19 h 45
par Jean Harambat, auteur-dessinateur
Jean Harambat, auteur-dessinateur de bande dessinée et reporter, est probablement l’un des rares auteurs de BD à avoir mené une recherche préalable en archives. Il a évoqué l’épopée des révoltés contre la gabelle à la fin du XVIIème siècle, et est revenu sur la manière dont il a exploité les ressources des Archives pour réaliser son roman graphique Les Invisibles, des ravages de la gabelle en Gascogne et des peines qui s’en suivirent, qui raconte les exploits de Bernard d’Audijos, ancien soldat de Louis XIV devenu un " Robin des bois " landais.

Le lycée Duruy dans la Grande Guerre
9 juin 2009, de 18h à 19h45
par Cyril Delmas-Marsalet, professeur d'histoire-géographie
En prolongement de l'exposition qui s'est tenue au lycée Victor-Duruy au mois de novembre 2008, la vie du lycée montois pendant les 4 années de conflit a été évoquée. Les élèves et leurs professeurs ont été marqués, parfois dans leur chair, par la Première Guerre mondiale. Tour à tour hôpital militaire pour les Allemands, puis pour les Français, l'établissement a connu bien des vicissitudes qui l'ont impliqué, parfois directement, dans le déroulement des combats et la mobilisation de l'arrière. 94 anciens élèves et 3 membres du personnel du lycée sont ainsi " morts pour la France ". Leur destin a été en partie reconstitué, dans un projet pédagogique impliquant les élèves d'aujourd'hui. 

Les monuments aux morts de la Grande Guerre dans les Landes
31 mars 2009, de 18h à 19h45
par Ludivine Alégria-Djamany, historienne de l'art
Ludivine Alégria-Djamany a présenté l'étude publiée en 2004, sur commande des Archives des Landes, consacrée aux monuments aux morts de la Grande Guerre dans un département, dont les 331 communes constituent un important champ d'étude du phénomène commémoratif. Cette production aux multiples visages témoigne des sensibilités intellectuelles et esthétiques emblématiques de l'entre-deux-guerres. Pour consulter le diaporama présenté lors de cette conférence, cliquez ici.  

Vous avez manqué ...

En cliquant sur les liens suivants, vous pouvez accéder aux présentations des conférences de 2008, 20092010201220132014, 2015 ainsi que quelques diaporamas disponibles en ligne.