Découvrir les Archives

Conférences 2017

4 conférences ont eu lieu en 2010, vous pouvez en découvrir le thème sur cette page.

 

Affiche du cycle de conférences 2010 des Archives départementales des Landes
©Conseil général des Landes

Affiche du cycle de conférences 2010

Programme des conférences 2010

Quatre conférences ont été programmées, souvent en lien avec le programme d'expositions. Pour télécharger le dépliant de présentation du cycle de conférences 2010, cliquez ici.

Les herbiers : archives de milieux disparus
19 janvier 2010, de 18h à 19h45
par Chantal Boone, enseignante en histoire
Le Département des Landes a engagé en 2005, dans le cadre des Archives départementales, un projet concernant les principaux herbiers landais des XVIIIe et XIXe siècles. Madame Chantal Boone, docteur en histoire, à l’origine du projet, a été désignée par le Conseil général des Landes comme chargée de mission sur ce projet. Destiné en premier lieu au portail numérique du patrimoine des Landes, en cours de réalisation, ce travail entre également dans les objectifs de la Banque numérique du savoir Aquitaine et, dans sa première phase, a bénéficié de crédits de l’État et de la Région. Les herbiers pris en compte sont, outre celui conservé aux Archives des Landes, ceux de Thore, Lapeyrère, Aparisi-Serres et Emilie Bacler d’Albe, propriétés de la Ville de Dax (Musée de Borda), celui de Dubalen, propriété de la Ville de Mont-de-Marsan (Musée Despiau-Wlérick) et celui de Dufour, propriété de la Ville de Bordeaux (Jardin botanique). Chantal Boone, après des études de biologie et d’histoire, a réalisé sa thèse sur Léon Dufour, médecin et naturaliste landais du XIXe siècle (publiée en 2003 chez Atlantica). Enseignante à Bayonne, elle a assumé des missions de recherche pour le Conseil général des Landes sur les hommes de sciences landais du temps des Lumières, a réalisé une exposition et une publication (éditée par le Festin) sur ce thème. Elle participe actuellement à l’organisation de la numérisation des herbiers historiques landais ; cette recherche lui permettant de poursuivre l’étude des milieux naturalistes du XVIIIe et XIXe siècle en relation avec les scientifiques landais.

Solférino, domaine impérial, quand Napoléon III rêvait de peupler la Lande de Gascogne
9 mars 2010, de 18h à 19h45
par Michèle Tastet, enseignante en sciences biologiques et sociales
Napoléon III a marqué durablement le département des Landes. Surnommé le "régénérateur des Landes", il est à l’origine de la profonde modification du paysage de la Grande Lande par le boisement systématique en pins et il a voulu implanter une population dans ces étendues marécageuses et désertiques. Sur les 7000 hectares de terres achetées en 1857, il tenta d’appliquer quelques-unes des idées sociales chères à son cœur en créant des fermes expérimentales et un bourg qu’il peupla selon des critères bien précis. Suite à son travail sur le terrain et à ses nombreuses recherches dans les archives, Michèle Tastet présentera la création du domaine impérial, son aménagement et son peuplement qui aboutirent à la création de la commune de Solférino en 1863.  

Les troubles paysans dans les Landes pendant la Révolution
25 mai 2010, de 18 h à 19 h 45
par Hubert Delpont, enseignant en histoire
Durant les dix années de Révolution qui ébranlèrent la France de 1789 à 1799, on sait peu que le Sud-Ouest fut le théâtre du dernier grand soulèvement Croquant. Profitant du nouvel espace de liberté qui leur était ouvert, les paysans de ce quart de France se levèrent jusqu’à obtenir, par les lois de 1792 et 1793, l’abolition sans rachat des rentes féodales. Pourtant, malgré leurs actions et leurs protestations, une catégorie de paysans resta exclue des bénéfices de la Révolution : les métayers, que l’on sait nombreux dans le département des Landes.   Professeur agrégé honoraire, Hubert Delpont a fait de ce sujet sa thèse d’Histoire, publiée en 2002 sous le titre : La victoire des Croquants, les révoltes rurales du Grand Sud-Ouest pendant la Révolution (1789-1799).

Les bains montois du XVIIIème au XXème siècle
17 septembre 2010, de 18 h à 19 h 45
par Alain Lafourcade, chercheur spécialisé en histoire locale.
Qui se souvient que la ville de Mont-de-Marsan fut une cité… thermale ? Et pourtant, au début du XIXe siècle, il existait six établissements de bains sur son territoire, que l’on retrouve figurés sur quelques rares cartes postales anciennes.   Alain Lafourcade, chercheur passionné d’histoire locale et auteur d’un ouvrage "Mont-de-Marsan de A à Z" à paraître en 2010, dont un chapitre est consacré à ce sujet, évoquera les bains montois et leur localisation dans le paysage urbain. Il abordera La dissertation sur les eaux minérales de Mont-de-Marsan, publiée en 1750 par le médecin Jean Betbeder et le projet qui en découla : l’établissement "les bains minéraux".

Vous avez manqué ...

En cliquant sur les liens suivants, vous pouvez accéder aux présentations des conférences de 2008, 20092010201220132014, 2015 ainsi que quelques diaporamas disponibles en ligne.